DROITWICH SPA

Rue principale, effondréeLa ville de Droitwich Spa compte environ 25 000 habitants et se trouve dans le centre de l’Angleterre à 35 km au sud de Birmingham. Toute proche de Worcester et des Costwolds, belle région de collines propice à la randonnée, elle est aussi à environ 50 km de Stratford upon Avon, la ville de Shakespeare, au coeur de l’Angleterre des forêts, des cottages et des pubs cosy. Droitwich Spa est jumelée avec Bad Ems en Allemagne et, depuis 2010, avec Voiron.

L’histoire de Droitwich a été modelée depuis toujours par le sel gemme de son sous-sol, dissous dans la nappe phréatique en une saumure qui sourd des puits de la région. Connue depuis l’âge de bronze, cette ressource fut exploitée ensuite par les romains, qui érigèrent un fort au carrefour des importantes voies qu’ils avaient tracées. On a retrouvé les vestiges de deux villas romaines du 3e siècle, et certaines routes du comté empruntent encore aujourd’hui le tracé des anciennes voies romaines.

L’exploitation du sel a continué de faire la richesse de Droitwich jusqu'à la fin du 19ème siècle. Deux canaux furent creusés pour faciliter le transport du sel vers Bristol. Des puits artificiels permirent d’extraire toujours plus de saumure, tant et si bien que par endroits les sous-sols finirent par céder: le clocher d’une église dut être démoli avant qu'il ne s'effondre, et l’ancienne rue principale présente aujourd’hui un étonnant profil concave, certaines façades s’appuyant délibérément sur leurs voisines.

Vers 1830, le « roi du sel », John Corbett, dut se rendre à l’évidence : l’exploitation des salines n’était plus viable, minée par la concurrence. Pour trouver de nouvelles ressources, il lança la mode des "bains de sel". C'est ainsi que « Droitwich » devint « Droitwich Spa », riche ville de cure attirant pour quelques temps la « gentry ».

Les bains créés à partir de 1836 ont tous fermé depuis la fin du XXème siècle, sauf un, pour l’été: le " Droitwich Spa Lido". Les canaux, abandonnés depuis 1939, ont été restaurés et ouverts au tourisme fluvial en 2011. Ils accueillent de remarquables péniches étroites, magnifiquement repeintes et accastillées.

John Corbett a laissé une étonnante bâtisse inspirée du style Louis XIII. Construit vers 1875 en l'honneur de son épouse française, ce "Chateau Impney" fut ensuite transformé en hôtel. Enfin les amateurs de radio connaissent tous « Droitwich », la station qui diffusa notamment en 1940 le célèbre appel du 18 Juin du général de Gaulle et par la suite tous les fameux « Les français parlent aux français ».